Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 1, rue Nicolas Berthot - 21035 Dijon Cedex - 03 80 63 68 36 - contact@rpt21.fr

Un printemps trop précoce, ou un coup de froid sibérien ?

A la une

Publié le 29 février 2016

Les résultats de la lutte contre le tabagisme qui ne bougent pas: pas de progrès, comme si toutes les ressources étaient épuisées. Que nous manque-t-il donc, là où d’autres pays réussissent ? Où sont nos erreurs ?

Les derniers commentaires de la Cour des Comptes ont souligné des objectifs très ambitieux, qualifiés de " politique fiction"  par l’épidémiologiste Catherine Hill. Voyons leurs conseils.

Augmenter le prix du tabac, de façon franche, et régulière, recommandation très ancienne de l’OMS

C’est mettre le nez dans un fonctionnement particulièrement obscur, où chacun trouve son avantage : le fisc, les cigarettiers, les buralistes ; la dernière augmentation, programmée en janvier 2016, a été abandonnée, possiblement en échange du paquet neutre, mesure phare de notre Ministre. Un bon point : il est demandé que dorénavant la Santé soit présente lors des décisions de modifications des prix.

Suivre l’exemple des pays qui ont réussi

Le 19 août 2015 le Service de Santé Publique britannique le reconnaissait officiellement : les cigarettes électroniques sont très efficaces et nettement moins dangereuses que les cigarettes de tabac. Le taux d’arrêt des vapoteurs sans reprise du tabac est, après celui de l’Irlande (24%), le plus élevé d’Europe (21%).Aussi, prescrire l’e-cigarette à tout fumeur est recommandé.

Deux enquêtes confirment l’efficacité de l’e-cigarette pour l’arrêt du tabac

L’une, française (INPES), estime que l’e-cigarette a aidé 400.000 fumeurs à arrêter.

L’autre, européenne montre qu’après élimination des simples expérimentateurs, six millions de citoyens européens ont arrêté grâce à la vape.

Mais la toxicité ?

Les normes AFNOR rendues publiques en mars 2015

Elles ont été élaborées en concertation avec l'ensemble des parties prenantes du secteur : différentes associations de vapoteurs (Fivape, Aiduce), des représentants des cigarettiers, sous la présidence du Pr B Dautzenberg. Deux normes, XP D90-300-1 (pour le matériel) et XP D90-300-2 (consacrée aux e-liquides), ont vocation à servir d’exemple aux normes européennes. Elles sont à la disposition des fabricants, fournisseurs, distributeurs. A eux de prendre la responsabilité de s’y conformer avant que la Directive Européenne sur les produits du tabac ne les y oblige en mai 2016.

Que pense notre Ministre de l’e-cigarette ?

"N’a-t-elle pas dans son entourage un vapoteur pour lui expliquer l’objet, son utilisation, et ce qu’on peut en attendre ? "

Après avoir déclaré à plusieurs reprises que la gravité du tabagisme justifiait de " faire flèche de tout bois"  elle a multiplié les interdits, suggérant que la vue d’un vapoteur incitait à fumer, et que le vapotage lui-même ouvrait la porte au tabac à cause de la nicotine…Cette ignorance est troublante. N’a-t-elle pas dans son entourage un vapoteur pour lui expliquer l’objet, son utilisation, et ce qu’on peut en attendre ?

Que va faire la France en mai prochain ?

Appliquer les consignes les plus restrictives sur la vape en dépit des avis donnés par tous les professionnels des addictions et par les intéressés qui ont enfin trouvé un moyen de se débarrasser du tabac?

Notre Ministre a-t-elle mesuré les conséquences, humaines, économiques, politiques de l’abandon de l’e-cigarette? Comment les boutiques, grossistes, fournisseurs et fabricants vont-ils réagir ? S’adapter, lutter ou s’effondrer? On lira ici les réponses, diversifiées en fonction des situations :

Qu’on en juge : désastre économique, licenciement ? Et pour ceux qui ont besoin de ces professionnels pour vapoter, tentatives illégales d’approvisionnement ? Ou abandon du projet d’arrêter la cigarette, car vapoter devient trop compliqué ? Combien de drames liés au tabagisme qu’on aurait pu éviter ? Qui sera coupable ?

En Europe, la France est le pays qui comporte un des plus grands nombres de fumeurs, et aussi le plus grand nombre de vapoteurs : dans quelques mois, vont-ils plébisciter ce gouvernement ?

Nos compatriotes méritent mieux que cela.

"Nous n’avons pas lutté pour cette médiocrité"  Adolfo Perez Esquivel, prix Nobel de la Paix (Droits de l’homme)

Cet article a été rédigé par le RPT21.
Pour toute copie complète ou partielle il est indispensable d'en faire la demande.


Partager cet article ?

Envoyer un email Imprimer



Retour en haut de page ↑