Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 1, rue Nicolas Berthot - 21035 Dijon Cedex - 03 80 63 68 36 - contact@rpt21.fr

Articles liés au mot clé "santé publique"

Une législation « intelligente » pour la cigarette électronique?

Le 24 janvier 2014

Jean François ETTER Professeur Associé à la Faculté of Médecine de l'Université of Genève est un des plus connus et plus respectés des professionnels de santé ayant travaillé depuis des années sur la cigarette électronique. Le thème qui lui avait été proposé au Sommet de Londres était d'une actualité brûlante: quelle législation pour la cigarette électronique? le principal danger est une législation excessive et inadaptée, et non la cigarette électronique La cigarette électronique pose un problème mondial ; légiférer sur la cigarette électronique dans l'UE sans tenter une harmonisation avec les EU n'a guère de sens; or dans ce pays la législation diffère suivant les Etats; la responsabilité du projet revient en fait à la FDA (Food and Drug Administration) qui avance avec une grande prudence, et sollicite actuellement l'avis des experts européens; elle doit rendre ses conclusions courant 2014. La Grande Bretagne a fait son choix: considérer la cigarette électronique comme un médicament, pour lui donner toutes garanties relevant de ce statut. Quelles sont toutes les options possibles? Elles tournent essentiellement autour de la présence de nicotine 1-"C'est un produit du tabac" On voit les pièges… La législation du tabac impose de nombreuses limitations à son usage (espaces publics, contrôle des addictifs, donc des arômes… ), même si la cigarette électronique ne contient pas de tabac…! La lutte contre le tabagisme comporte des informations expliquant les dangers: s'agissant de la cigarette électronique, que va-ton dire? Où sont les preuves? Et sur la toxicité du vapotage passif? Quant à l'interdiction de vente aux mineurs pour cause de nicotine, alors qu'ils ont depuis des années, à partir de 15 ans, un accès légal aux inhaleurs de nicotine? A l'évidence, la législation sur le tabac est excessive et inadaptée à la cigarette électronique et ses contraintes sont totalement disproportionnées. 2- "La cigarette électronique est un médicament" Pas si simple… On garantit alors la qualité du produit, son efficacité, sa non-toxicité; ses caractéristiques restent identiques et constantes dans le temps. Quelques problèmes à prévoir: les fournisseurs de cigarette électronique, prudemment, se gardent bien maintenant de réclamer le statut de médicament pour leurs produits; les demandes d'autorisation de mise sur le marché sont des démarches extrêmement coûteuses et longues; toute modification, même minime, par exemple concernant le matériel ou le contenu des recharges, oblige à recommencer la procédure, tuant toute innovation; le taux de nicotine est figé, même s'il est clair qu'il ne correspond [&hellip


Qui veut la peau de la cigarette électronique?

Le 23 janvier 2014

Antoine Flahault, professeur de santé publique et fondateur de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique de Rennes, était l'un des deux Invités français au Sommet de Londres; il a profité de cette tribune pour émettre un vigoureux message, développé quelques jours plus tard dans la presse écrite. Antoine Flahault a sévèrement argumenté les décisions prises par le Parlement Européen le 18 décembre dans son article 18, qui faisait mine de s'abriter sous le parapluie du principe de précaution, sous le prétexte que le vapotage pourrait représenter une passerelle vers le tabagisme. "Tout montre que la cigarette électronique représente un danger qui préoccupe particulièrement les instances européennes"



Retour en haut de page ↑