Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 4, Impasse aux charmes d’Asnières 21000 Dijon - 03 80 53 61 19 - contact@rpt21.fr

L’avenir de la consommation de tabac vu par les cigarettiers

A la une

Publié le 28 juin 2017

Toutes les compagnies ont débuté cette réflexion depuis longtemps. Dans nombre de pays développés, la" dénormalisation " du tabac s’exprime largement ; en Europe par exemple, la dernière enquête sur le tabagisme de 2014 l’a clairement montré :

On consomme moins. Certes il existe une grande disparité entre les différents pays européens, qui s’explique pour des raisons diverses ; ainsi les taux très faibles relevés en Irlande et au Royaume-Uni sont très clairement reliés à l’utilisation de la e-cigarette. La France, avec son taux de fumeurs réguliers à 28 % apparaît clairement comme le mauvais élève. Sur le continent nord-américain, au Brésil, en Australie, le pourcentage des fumeurs est remarquablement bas, autour de 5 à 10 %.

La direction de Philip Morris International (PMI) estime que dans les années 2025, aucune compagnie ne pourra vivre uniquement de la vente de son tabac.

Quelles sont alors les possibilités de développement ?

« il s’agit d’un produit de niche concernant certains fumeurs insatisfaits de la cigarette électronique et conservant la nostalgie du goût du tabac »

Investir dans la technique, dans les aides à l’arrêt. C’est ce qu’a tenté avec succès PMI en lançant son IQOS, tabac chauffé mais non brûlé. Sa promotion au Japon a été un énorme succès ; l’IQOS est disponible actuellement dans nombre de pays européens. Il s’agit d’un produit de "niche " concernant certains fumeurs insatisfaits de la cigarette électronique et conservant la nostalgie du goût du tabac ; ce système permettrait donc de conserver l’arôme sans la toxicité du tabac brûlé. Est-ce un produit sain ? D’après PMI sa toxicité est négligeable. La contestation vient d’une équipe scientifique de Lausanne montrant qu’il n’en est rien. La polémique bat son plein, retardant probablement la disponibilité de l’IQOS en France.

Bien sûr, la concurrence est en cours : British American Tobacco a son modèle, Glo, qu’elle compte développer dans la même zone géographique, le Japon et l’Extrême-Orient.

En Europe

« de nombreux attachés parlementaires au chômage ; il est à prévoir que PMI va se rapprocher d’eux pour leur proposer un poste»

PMI poursuit son lobbying intense auprès des députés européens ; l’échec des députés français aux dernières élections a mis au chômage de nombreux attachés parlementaires ; il est à prévoir que PMI va se rapprocher d’eux pour leur proposer un poste, en toute discrétion, comme cela a déjà été fait avec succès il y a quelques années au moment où se discutaient les nouvelles Directives Européennes sur le tabagisme...

PMI a déjà préparé ses propres cigarettes électroniques parfaitement compatibles avec les Directives et vendues en exclusivité dans les bureaux de tabac ; comme d’habitude, elle veillera à ce que le menthol puisse être pendant quelques années encore un additif autorisé dans les cigarettes ; on sait le rôle attractif qu’il représente, en particulier pour les jeunes encore non-fumeurs.

Parmi les autres préoccupations des cigarettiers :

  • Se développer partout dans le monde, là où la cigarette existe peu, ou n’existe pas encore, en ciblant particulièrement les jeunes ; proposer d’investir dans des bâtiments à vocation sanitaire que les gouvernements locaux ne peuvent se payer : se déguiser en "humanitaires "…
  • Poursuivre la polémique sur le droit des marques " Ce droit international foulé aux pieds par le paquet neutre ".
  • Être très présent à l’OMS : On se rappelle les prises de position scandaleuses de Madame Chan, l ’ancienne présidente, sur la cigarette électronique déclarant qu’elle devait être interdite partout dans le monde, et que pour les quelques pays qui en ont conservé l’usage, elle devrait être rigoureusement réglementée..
    Le nouveau Directeur l'Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus n’a pas encore fait de déclaration publique sur ce thème, se trouvant possiblement mobilisé par d’autres problèmes, en particulier infectieux majeurs, en passe de décimer la planète.

"Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis "
Baden-Powell

 

Cet article a été rédigé par le RPT21.
Pour toute copie complète ou partielle il est indispensable d'en faire la demande.


Partager cet article ?

Envoyer un email Imprimer



Retour en haut de page ↑