Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 4, Impasse aux charmes d’Asnières 21000 Dijon - 03 80 53 61 19 - contact@rpt21.fr

Edito : Novembre 2013

Publié le 19 novembre 2013

Le printemps des vapoteurs ?

Dans cette période morose où ni le climat ni les actualités ne portent à l’enthousiasme, deux bonnes nouvelles pour ceux qui se désespèrent de ne pouvoir se débarrasser de leur tabagisme qui leur colle à la peau

Dans sa grisaille, ce mois de novembre s’est trouvé éclairé par quelques "événements" remarquables

• La prise de position de professionnels de santé en faveur de la cigarette électronique

- L’appel de 100 médecins en faveur de la cigarette électronique
La déclaration publique, le 15 novembre dernier, de cent médecins et professionnels de santé, universitaires, hospitaliers, libéraux, exerçant dans des disciplines les plus diverses, a été très médiatisée ; elle affirme que la cigarette électronique peut être conseillée à tout fumeur désirant s’arrêter, car infiniment moins toxique que la cigarette conventionnelle; ces fumeurs sont freinés dans leur démarche par une désinformation sur la nocivité potentielle de la composition des e-liquides utilisés ; or tout indique qu’on ne peut comparer un risque théorique et largement hypothétique avec celui, bien établi depuis des décennies, du tabagisme: le tabac tue .

- Parallèlement à cette déclaration se tenait à Londres à la Royal Society le 12 novembre une conférence internationale sur la cigarette électronique réunissant près de 250 médecins, chercheurs, spécialistes de santé publique et industriels; Robert West, directeur des études sur le tabac au Cancer Research UK a souligné que "les cigarettes tuent 5,4 millions de personnes chaque année dans le monde" … son usage "pourrait sauver des millions de vies".

Les vapoteurs vont donc pouvoir se prévaloir de l’appui apporté par une partie du corps médical ; de nombreux autres, dans l’immédiat mal informés, vont vraisemblablement rejoindre leurs rangs.

La publication d’une étude sur l’efficacité de la cigarette électronique

Cette étude a été réalisée par JF Etter, un des experts mondiaux de la cigarette électronique ; elle est très originale ; elle objective l’efficacité de la cigarette électronique, non seulement sur l’arrêt du tabac, ce qui est le résultat attendu, mais aussi sur l’aide qu’elle apporte à celui qui a arrêté et qui redoute la reprise, si habituelle, décourageante et anxiogène.

Serait-ce déjà le printemps des vapoteurs ?

Voir l'article sur l'étude de Jean-François Etter

Pr. Louis Jeannin

Cet article a été rédigé par le RPT21.
Pour toute copie complète ou partielle il est indispensable d'en faire la demande.


Partager cet article ?

Envoyer un email Imprimer



Retour en haut de page ↑