Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 4, Impasse aux charmes d’Asnières 21000 Dijon - 03 80 53 61 19 - contact@rpt21.fr

Cigarette électronique : quand 60 Millions de Consommateurs dérape…

Cigarette électronique

Publié le 28 août 2013

L'article paru dans 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS, N° 485 de septembre 2013 vient de jeter le trouble sur un fait qu'on pensait bien établi, de façon non seulement hexagonale mais largement admise en Europe (Royaume Uni en particulier ) et aux EU (Food and Drug Administration) : la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que la cigarette conventionnelle. Or, nous dit 60 MILLIONS, à la suite des résultats de son "approche originale", les Pouvoirs Publics devront désormais tenir compte des risques intrinsèques liés à l'inhalation des vapeurs des E-cigarettes ainsi que des incertitudes sur son usage à long terme. Le Pr. Louis Jeannin réagit:

Cette déclaration a fait grand bruit, venant d'une revue que j'apprécie pour sa vision éthique et écologique des problèmes que rencontre le consommateur.

J'ai personnellement adressé aussitôt au Rédacteur en chef de 60 MILLIONS la mise au point suivante:

D'après de nombreux témoignages, l'accueil des consommateurs, presque exclusivement fumeurs, adultes ou jeunes, est enthousiaste; beaucoup diminuent leur consommation; certains s'arrêtent, parfois surpris de l'avoir fait sans effort; mais l'efficacité à long terme est bien sûr inconnue: comme dans toute conduite addictive, il n'y a pas d'outil "miracle".

Quelles sont donc les découvertes de 60 MILLIONS?

Le fait d'avoir pu trouver dans certains kits des molécules potentiellement cancérigènes, "à des taux qui flirtent parfois avec ceux des cigarettes conventionnelles", pouvant contenir du formol, polluant de l'air intérieur, de l'acétaldéhyde, de l'acroléine ainsi que "des métaux potentiellement toxiques", à l'état de traces. Mais cela doit-il faire conclure qu'en vapotant on troque un produit toxique, le tabac (73.000 morts/an, dont environ 25.000 cancers des voies aériennes), pour un autre, la cigarette électronique, avec le même taux de risque ? Sûrement pas!

Le fait que certaines étiquettes soient trompeuses : c'est regrettable; pour autant, trouver une teneur en nicotine à 10 mg/ml alors qu'elle est affichée à 16mg, cela rend-t-il le produit plus toxique? Le consommateur s'ajustera à son besoin, comme il le ferait s'il utilisait un inhalateur de nicotine vendu en pharmacie.

Heureusement des mises au point-assez claires et fermes- sur les principales chaines de TV ont réaffirmé qu'il vaut mieux vapoter que fumer…

Bien sûr, un cadre règlementaire est nécessaire, concernant en particulier le contrôle de traçabilité et de qualité de tout produit destiné à être inhalé; il est prévu. L'intérêt des différentes marques, dont la concurrence est féroce, va dans ce sens.

En définitive, que ressort-il de ce dossier?

Sûrement une publicité énorme pour 60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS

Mais un grand flou pour le vapoteur, actuel ou potentiel, qui ne sait plus qui croire, une occasion perdue pour le fumeur en train de s'arrêter, qui pensera qu'il faut d'urgence oublier la cigarette électronique et se précipiter sur ses bonnes vieilles cigarettes….Fumer tue, c'est marqué sur le paquet. Au moins, on sait où on va…

Ne diabolisons pas, même avec les meilleures intentions, une pratique qui est en train de changer l'avenir de nombreux fumeurs, au risque de se voir reprocher par la suite les centaines de victimes qu'on aurait pu éviter…

Voyons si nous n'avons pas trouvé là un allié, même mobilisé par des intérêts qui n'ont rien à voir avec ceux de la Santé Publique !

J'ai reçu en retour un courriel fort courtois de Mr Thomas Laurenceau Rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs regrettant que "le contenu (du dossier) ait perdu toute nuance, pour finir par être perçu comme une attaque en règle de la cigarette électronique. Visiblement, il ne suffisait pas de rappeler au début de l'article que, face aux 73000 morts du tabac, la balance penche clairement en faveur de la cigarette électronique".

Dont acte

Pr. Louis Jeannin.Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or

Cet article a été rédigé par le RPT21.
Pour toute copie complète ou partielle il est indispensable d'en faire la demande.


Partager cet article ?

Envoyer un email Imprimer


Mots clés : , ,


Retour en haut de page ↑