Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 1, rue Nicolas Berthot - 21035 Dijon Cedex - 03 80 63 68 36 - contact@rpt21.fr

Articles de la catégorie "Non classé"

Deux mauvaises nouvelles

Le 9 décembre 2013

La première, largement relayée par tous les médias, a surpris tout le monde: alors que l'année finissante avait été émaillée de statistiques alarmantes sur le tabagisme des jeunes, de débats contradictoires sur la cigarette électronique, de déclarations officielles de notre ministre Marisol Touraine, sur les moyens d'assurer la protection de la Santé de nos concitoyens, qu'apprend-t-on? L'application en France des normes européennes se traduit par l'autorisation d'importer en toute légalité beaucoup plus de tabac qu'antérieurement; or ces dispositions, votées par nos députés dépassent très largement les minima indicatifs proposés par la directive de l'Union européenne. Pourquoi? Par ailleurs le refus de taxer les profits des cigarettiers, dans le but d'alimenter le budget de la prévention contre le tabagisme et celui de la Sécurité Sociale, confrontée aux les énormes dépenses consacrées en partie à soigner les victimes du tabac. On s'interroge sur la cohérence de cette politique, sur l'information objective des décideurs, sur les raisons qui orientent leurs choix… La Fondation du Souffle, à laquelle adhère le Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or, a émis le texte suivant. Bonne lecture. Crédit photo: Jenn Dyer - Flickr


Ne vous laissez pas avoir par le tabac !

Le 9 décembre 2013

La fondation du souffle - Paris, le 5 décembre 2013 Deux décisions prises mercredi par les députés alarment la Fondation du Souffle: approbation de l’abrogation des quotas d’importation frontaliers de cigarettes sur le territoire et rejet d’une proposition de taxer l’industrie du tabac sur ses profits et d’affecter les recettes ainsi obtenues à la prévention du tabagisme. Nous ne pouvons accepter de tels choix politiques, évidemment dictés par d’autres intérêts que la santé publique, qu’ils viennent de l’Europe ou des élus et décideurs français. N’oublions pas que 73 000 décès par an dans notre pays sont imputables au tabac, 20 fois plus que de morts sur nos routes ; la BPCO (Broncho pneumopathie chronique obstructive) qui est due au tabac 9 fois sur 10, touche 3,5 millions de personnes en France et nécessite 100 000 hospitalisations chaque année



Retour en haut de page ↑