Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 1, rue Nicolas Berthot - 21035 Dijon Cedex - 03 80 63 68 36 - contact@rpt21.fr

Amoureux de culture, d’art, d’histoire : « Visitez la France »

A la une

Publié le 19 juillet 2016

Amoureux de culture, d’art, d’histoire : "Visitez la France" ? Entre les foules bariolées et hurlantes, attirées vers les stades, celles des indignés qui défilent lentement, avec banderoles, pancartes et porte-voix, encadrées de gendarmes casqués, la circulation bloquée, les poubelles, comme  les trains, en attente : un vrai pays  pour touristes ? Et pourtant, certains voudraient pouvoir y vivre, et partager notre quotidien.  La solution ne se trouve pas dans un referendum. Si aucun désir de  "vivre ensemble "ne nous anime, faut-il s’y résigner, ou tenter de comprendre pourquoi certains sont si en colère ?

Brexit et Directive européenne : carton jaune

On sait combien les vapoteurs britanniques ont tenté d’influencer le vote de leurs concitoyens pour échapper à la nouvelle réglementation européenne. S’il est difficile d’évaluer le poids de leur participation, par contre, le nombre et la qualité de leurs experts, les positions prises par leur Service de Santé Publique (Public Health England), les résultats obtenus grâce à la vape, leur donnent une avance confortable vis-à-vis des autres pays européens ; leurs avis seront toujours sollicités et leurs actions, imitées. La création rapide de l’association ECIV / European Coalition for Independent Vape donne une idée de leur réactivité.

Réunions de Commission européenne : carton rouge

Le 29 janvier 2016, la Médiatrice de l'Union Européenne (UE), Emily O'Reilly s’étonne du nombre de réunions de la Commission européenne tenues avec des avocats représentant l'industrie du tabac et "qui n'ont pas été rendues publiques ". Il apparait alors que les États membres de l'UE et la Commission ont conclu des accords avec les cigarettiers, d’abord avec Philip Morris International (PMI), puis avec Japan Tobacco, British American Tobacco (BAT) et Imperial Tobacco.

Abandon des procédures

Pour qu’on abandonne les procédures judiciaires qui les visent et pour récupérer les droits de douane perdus à cause de leurs trafics, ces firmes devront verser à l'UE 2,15 milliards de $, et s’engager à empêcher que leurs produits ne tombent aux mains de trafiquants. Elles limiteront leur production à celle qui peut être absorbée par le marché légal ; elles devront mettre en place un système de traçabilité pour aider les autorités à contrôler le trafic.

Les Cigarettiers partenaires de l’UE ?

Ces accords, en violation totale des règles de l'OMS, ont été habilement utilisés par les cigarettiers pour se présenter comme des véritables  partenaires de l'UE. Le contrat signé avec PMI pour une durée de 12 ans est arrivé à échéance ce 9 juillet 2016. Son renouvellement, demandé avec insistance par la Commission a été refusé " Cet accord n'a pas permis de réduire la place des produits illicites du tabac sur le marché européen". Or certaines échéances d’autres cigarettiers courent jusqu’en 2030... Parlementaires, restez vigilants !

Moi(s) sans tabac

"Ne pas fumer pendant 28 jours multiplierait par cinq, dit-on, les chances de s’arrêter pour de bon"

Au Royaume-Uni depuis plusieurs années et de façon plus récente aux  Etats-Unis,  STOPTOBER, contraction de Stop et October, propose aux fumeurs qui s’inscrivent sur leur programme un soutien régulier pendant le mois d’Octobre ; ne pas fumer pendant 28 jours multiplierait par cinq, dit-on, les chances de s’arrêter "pour de bon".

Notre ministre de la Santé a lancé l’idée de monter la même action en France, et d’en charger le directeur de la toute nouvelle Agence Santé Publique France, François Bourdillon. L’action est confiée à des "ambassadeurs" dont le choix relève du pouvoir régalien des ARS, et qui seront les seuls à disposer des moyens financiers permettant de développer des actions nouvelles.

Comment évaluer cette opération ? 
S’inscrire sur un site officiel ?  Sans obligation. Qui s’assure du suivi du solitaire et signalera sa rechute, quasiment obligatoire lors d’un premier essai? Qui fera la part du paquet neutre et de la vape? Bref, une évaluation compliquée à court terme, hasardeuse à moyen terme...

Et si on augmentait simplement le prix du tabac, méthode privilégiée pas l’OMS, et dont l’efficacité est mondialement reconnue? C’était aussi le conseil de Pierre Kopp, « Le coût social des drogues en France »  nous rappelant le coût du tabac : 120 milliards d’euros par an, pour moins de 15 millions de taxes...

Cet article a été rédigé par le RPT21.
Pour toute copie complète ou partielle il est indispensable d'en faire la demande.


Partager cet article ?

Envoyer un email Imprimer



Retour en haut de page ↑