Réseau Prévention Tabac de Côte d'Or - 4, Impasse aux charmes d’Asnières 21000 Dijon - 03 80 53 61 19 - contact@rpt21.fr

Édito du 28 mars 2018
Un monde troublé

Parmi les événements qui agitent notre planète, certains sont internationaux : les derniers tweets du président des EU, les guerres sans espoir du Moyen-Orient avec leurs innombrables victimes civiles, dont certaines par gaz, l’impudeur dont sont victimes les femmes de tous les continents et de toutes les cultures…

D’autres nous concernent plus directement: fonctionnement des régions, dont la Corse, situation des chômeurs, de bien des personnes âgées, des immigrés et des sans-abri ; le tout sur fond de décor grisâtre : l’endettement français.

Mais que vous soyez fumeurs ou non, vous en avez entendu parler : en novembre dernier la France a vécu pour la deuxième année son Moi(s) Sans Tabac : partout on a rappelé nos 78 000 décès annuels: par cancer, essentiellement du poumon, insuffisance respiratoire, accidents cardiaques type infarctus, ou accidents cérébro-vasculaires...

Première cause de mortalité évitable

La cigarette est l'invention la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité.

"La cigarette est l'invention la plus meurtrière de l'histoire de l'humanité. Plus que la somme du paludisme, du sida, des guerres, du terrorisme. " Robert Proctor

Cent millions de morts au XXe siècle et un milliard pour le siècle en cours.

Avec en France un coût social et sanitaire annuel de 120 milliards d’euros, le tabac mérite à l’évidence d’être au premier rang des priorités de santé. À ce titre, elle a justifié cette réaction du professeur William Lowenstein, président de l’association Addictions : " Il s’agit d’une grande cause nationale ! "

Comme un bateau ballotté par les vagues et à qui on demanderait avec insistance de mieux préciser sa direction...

Madame le professeur Agnès Buzyn, dont le passé professionnel a bien montré les compétences et le savoir-faire , débute dans une situation bien inconfortable : une avalanche incroyable d’événements imprévus ( Lévothyrox, Lactalis et ses salmonelles endémiques...), dysfonctions institutionnelles anciennes, problèmes non résolus (polémiques sur les vaccinations...).Elle est contrainte aux déclarations quotidiennes, qui sont aussitôt largement commentées... Comme un bateau dans la tempête, ballotté par les vagues et à qui on demanderait avec insistance de mieux préciser sa direction...

De ses déclarations on retiendra cependant quelques éléments fondamentaux : " Ce qui compte, c'est la qualité des soins portés aux patients, quels qu'ils soient et où qu'ils soient ; et non pas de faire des économies…".On connait l’inquiétude des professionnels de santé soulignant le déficit aigu en nombre de soignants, leur désarroi, pouvant les mener jusqu’au suicide...

Dans notre pays, tous ces patients sont pris en charge, ce qui représente un budget considérable. Contrairement à des idées reçues, les taxes sur les produits du tabac sont, de très loin, inférieures au montant des dépenses.

Quand le professeur Agnès Buzyn a pris son ministère en mains, elle a pu constater que rien n'avait été fait pour modifier les habitudes. Ces derniers jours nous a été annoncé tout un plan de Restructuration complète du système de santé. Elle ne sera guère opérationnelle avant 2020.

Pendant ce temps, d’autres pays progressent...... Leur secret ? La promotion officielle de la cigarette électronique... Qu’attend-t-on encore?

Pendant ce temps, d’autres pays progressent...On pense au Royaume-Uni avec ses 18% de fumeurs réguliers et à la Suède, avec ses 5% annoncés tout récemment... Leur secret ? La promotion officielle de la cigarette électronique... Qu’attend-t-on encore?

 

 

 "La fortune et l’humeur gouvernent le monde " Duc de La Rochefoucauld

 

» Voir les anciens éditos

  • A la une
  • A la une
  • A la une
  • Actu tabac
Retour en haut de page ↑